Qui suis-je?

Ingénieur de formation, je vis actuellement en Australie, à Sydney. Je suis né dans le voyage, une passion qui ne m’a jamais quitté et ne me quittera probablement jamais. Vous pouvez retrouver un condensé des grandes étapes de ma vie ci-dessous.

ProfilePicture

Métis France/Madagascar né au Kenya, je suis un citoyen du monde.

MadagascarCitizen

Hometowns

Pour vous donner un aperçu de mon sentiment d’appartenance à l’Humanité, j’ai dressé la liste des villes où j’ai habité.

0 à 10 ans

Durant mon enfance, je grandis en Afrique (Kenya) et en Asie (Corée du sud et Taïwan). A l’age de dix ans, nous rentrons nous installer dans le sud de la France avec ma famille pour la retraite de mes parents.

10 à 20 ans

Après mon bac scientifique et des études secondaires sans encombre, j’intègre des classes préparatoires Maths Sup/Maths Spé à Lyon. J’ai alors dix-huit ans. Mes deux années de prépa furent très difficiles mais proportionnellement formatrices. Je réussis mes concours après deux ans et à vingt ans j’intègre mon école d’ingénieur à Grenoble (Grenoble INP).

20 à 25 ans

Je créé mon premier blog pendant une année d’échange Erasmus à l’université royale polytechnique de Stockholm (KTH). J’y donne quelques nouvelles pour tenir ma famille et mes amis au courant de ma vie. Je termine finalement mon cycle ingénieur par un projet de fin d’études au Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) à Toulouse.

J’y passe mon temps à programmer sur des supercalculateurs. Ces derniers sont utilisés pour répondre au besoin des chercheurs d’effectuer des opérations et résoudre des équations de plus en plus complexes. Dans ce contexte, je suis sensibilisé à la fois aux enjeux du domaine spatial mais aussi aux contraintes scientifiques qui lui sont liées. Mon travail en collaboration avec un chercheur de Toulouse débouche sur une publication scientifique IEEE.

Et me voilà propulsé, à tout juste 25 ans, je décroche un contrat en CDI dans une grande boite à Toulouse avec un très bon salaire, avant même d’avoir récupéré mon diplôme. Mais c’était sans compter sur ma soif d’aventure et de voyages.

26 ans

A 26 ans, j’ai une révélation. Je plaque tout et je démissionne de mon CDI. Ce fut la plus grande décision de ma vie. Je m’envole pour la pointe nord de l’Australie à Darwin, pour écrire mon histoire et mon aventure. J’achète un 4×4 Pajero Diesel de 1996 avec 200 000km au compteur. Et je pars dans l’ouest australien pour vivre le grand frisson et l”aventure d’une vie. A cette période j’écris mes récits dans un autre blog.

Je n’oublierai jamais cette année, incroyablement riche en émotion et en rencontres incroyables. J’y ai aussi trouvé l’amour qui m’a fait revenir en France et à Lyon où je repasse un peu plus de deux ans.

27 à 29 ans

Je trouve un nouveau boulot toujours dans l’informatique mais cette fois-ci avec plus d’intéractions humaines. Je réalise avec mon année de césure que je suis capable de faire autre chose que ce que j’avais appris pendant mes études.

Notre belle histoire ne tiendra pas le retour à la vie quotidienne française. Mais mon boulot me plaisant, je décide toutefois de rester à Lyon. J’évacue une partie de ma peine en Tanzanie, où je grimpe au sommet du Kilimandjaro en Janvier 2016. Une sacré aventure humaine où je réalise à quel point j’aime les sensations fortes! Mon récit du Kilimandjaro est en ligne

Kilimanjaro

Finalement, courant 2016 un poste se libère à Sydney dans ma boite. Je décroche le poste et je prépare mon départ.

Et voilà, depuis début 2017 j’écris une nouvelle page de ma vie en Australie! J’ai plus ou moins fait le choix de m’y installer sur le long terme. Je suis tombé amoureux des grands espaces, de ces plages magnifiques, de cette faune, de cette flore et biensûr du style de vie!

30 à ? ans

Cette page n’est pas encore écrite, mais elle sera bien remplie j’en suis certain.